Demande de non-emploi

Dany Bogarts vient d’être diplômé en communication et il aimerait bien savoir s’il pourrait être payé sans travailler.  Pour l’émission radio réalisée avec le Gsara à BruXitizen, il a posé la question très sérieusement à une employée d’Actiris qui a accepté de jouer le jeu. Une émission à réécouter sur l’onglet Medialab du site www.altertechos avec un petit air d’Alpha Blondy en toile de fond: travailler, c’est trop dur…


Danny Bogarts: voilà, je viens de vous adresser ma demande de non-emploi, c’est possible?

Caroline Ravaux: Gagner de l’argent sans travailler dans la société actuelle ce n’est pas possible, ou alors de façon illégale, mais en tant qu’employée d’Actiris, je ne suis pas là pour vous parler de ça! Si vous êtes chez nous, je vous conseille une recherche d’emploi. Vous avez l’impression de ne pas avoir envie de travailler, mais vous n’avez peut-être pas encore trouvé le secteur qui vous correspond. Quel est votre diplôme?

D.B.: Communication

C.R.: Et pourquoi avoir choisi ces études?

D.B.: Je ne savais pas quoi faire…

C.R.: Vous avez exercé des jobs étudiants?

D.B.: J’ai essayé, mais j’ai vite arrêté.

C.R.: Aujourd’hui, vous n’avez pas de statut, vous n’êtes plus étudiant, vous n’êtes pas travailleur. Pour être un minimum en règle administrativement, il faudrait que vous vous inscriviez comme chercheur d’emploi, ne fût-ce que, par exemple, pour les allocations familiales, si vous y avez encore droit.

Quant à la question de savoir si on peut être payé sans travailler? On ne fait pas le choix officiellement de ne pas travailler et d’aller au chômage, on touche des allocations en remplacement d’un revenu de chômage parce qu’on cherche un emploi et qu’on n’en trouve pas, c’est quand même différent!

D.B.: Oui, mais officieusement, y a pas moyen de s’arranger?

C.R.: Faut connaître vos droits et obligations et, à vous, en tant qu’adulte de voir ce que vous en faites. Si vous espérez un jour toucher des allocations sans travailler, il faut savoir aussi que l’Onem va vous demander de prouver vos recherches d’emploi, sinon vous ne recevrez rien de l’État.

D.B.: Et si je demande à des amis qui ont des entreprises de confirmer que j’ai postulé chez eux?

C.R. (un brin agacée?): C’est le rôle de l’Onem de contrôler, pas celui d’Actiris. Maintenant, est-ce que l’Onem appelle chaque employeur pour vérifier? Je ne pense pas. Et je vais même allez plus loin. Très peu d’employeurs répondent aux demandes d’emploi. Vous prévoyez de prévenir vos amis employeurs, mais ne vous donnez même pas cette peine, neuf sur dix ne répondront même pas à votre courrier, c’est la réalité du marché de l’emploi! Oui, c’est possible de faire une farde de preuves de recherche d’emploi et de ne pas avoir d’évaluation négative, si la personne a compris le système et qu’elle est un peu futée.

partager cet article par e-mail partager cet article sur Twitters Partager cet article sur Facebook partager cet article sur LinkedIn partager cet article sur Google+

BruXitizen?

Créé par l’Agence Alter en 2012, BruXitizen mobilise chaque année des jeunes de tous horizons sur des enjeux de société. L’occasion aussi pour ces jeunes de prendre la parole et de s’initier aux techniques du journalisme.

En savoir plus »En savoir plus : BruXitizen?

Programme

Au programme des ateliers et des débats pour s’initier, construire, confronter différents points de vues en présence de jeunes, d'acteurs sociaux, d'artistes, de citoyens inspirés et inspirants.

En savoir plus »En savoir plus : Programme

Partenaires

L'Agence Alter s'associe avec le secteur jeunesse pour construire la programmation et mobiliser les jeunes. BruXitizen est soutenu par différents partenaires, merci à eux pour leur confiance.

En savoir plus »En savoir plus : Partenaires

BruXitizen

Archives

Lire les articles précédents :
L’espace public l’est-il vraiment?

Être jeune et apprendre à s’affirmer dans sa ville n’est pas toujours facile. Dans un contexte où l’espace public est...

Fermer